Un nomade est une personne qui se déplace tout le temps. Ils ont oublié leur foyer et préfèrent suivre la route de la nature. La pluie, le beau temps, le froid, la chaleur, le désert, la jungle sont les caractères de la mère nature qu’ils doivent s’adapter.

La vie des nomades en quelques mots

On ne peut pas dire que les nomades ont gardé une culture universelle dans le sens propre du terme. On dit culture, les traditions, le langage parlé, la musique, le mode de vie, etc., tout cela se résument à un type de culture. Pour les nomades, ils n’ont pas gardé la culture de ses ancêtres, ils ne savent plus s’intégrer à aucune société et encore plus, ils n’ont pas de règles à donner à qui que ce soit. On constate même qu’ils n’ont plus de terres, et ne peuvent pas se fixer sur les terres des autres. Mais on ne peut pas aussi blâmer les nomades s’ils sont dans cette situation.

Jetons un coup d’œil à la culture nomade

On prend un exemple le Niger, la plupart de la surface de cette terre recouvre un désert, il est donc difficile de garder une agriculture vivante ainsi qu’un élevage qui perdure. Ils parcourent des kilomètres pour trouver du pâturage et nourrir les vaches.

Les grands nomades restent dans leurs traditions

En Afrique, les nomades n’ont aucun choix que de s’adapter à sa terre, et on découvre même de l’évolution sur leur culture. Les gens commencent à dialoguer entre eux d’une façon un peu barbare, mais ça marche. Les artisans sont des grands producteurs de ces divers bijoux artisanaux que nous pouvons voir dans les grands magasins. Il y a donc de l’espoir que les nomades puissent se développer malgré son instabilité territoriale.

On compte maintenant une grande diversité de culture nomade, et toujours le visage d’un peuple sage qui a juste besoin de s’intégrer dans la société moderne, sans gâcher les siens.